Conseils jardinage

Le puceron lanigère

En observant nos pommiers cordons plantés dans notre potager, nous avons découvert après la chute des feuilles, des rameaux entiers recouverts d’un manteau de coton, blanc comme la neige. Des colonies de pucerons lanigères envahissent nos arbres fruitiers. L’inquiétude est grande, car il est difficile de se débarrasser de cet envahisseur originaire d’Amérique du Nord qui fut introduit accidentellement en Europe à la fin du XVIIIème. On le trouve principalement sur le pommier, occasionnellement sur le cognassier, et très rarement sur le poirier, ainsi que sur quelques essences ornementales.

Cet insecte forme sur les jeunes rameaux, les branches, le tronc et parfois les racines, des colonies importantes. Il hiverne sous forme de femelle larvaire ou adulte, en groupe, le plus souvent dans des fentes de l’écorce des pommiers. Il redevient actif vers la fin mars et continue son développement au-dessus de 7° C. Les femelles n’ont pas besoin d’être fécondées, ne déposent pas d’œufs, mais donnent naissance à plus d’une centaine de jeunes larves. Huit à douze générations se succèdent du printemps à l’été. Le puceron lanigère se nourrit de sève, comme les autres pucerons. II la prélève sur les parties ligneuses ou les pousses tendres, mais jamais sur les feuilles. Les fortes attaques occasionnent des chancres qui peuvent être infectés par des champignons comme le chancre du pommier. Ils peuvent causer d’importantes déformations ainsi qu’un affaiblissement général de l’arbre.

La première mesure à prendre pour lutter contre le puceron lanigère consiste à ne pas acheter les variétés de pommiers très sensibles. Nous pouvons citer le pommier « reine des reinettes », « reinette du canada », « belle de Boskoop ». Renseignez-vous bien auprès de votre pépiniériste avant l’achat.

Pour les pommiers en place et déjà infestés, je vous recommande le programme que nous avons mis en place dans les jardins de Villandry :
En Novembre, dès la chute des feuilles, utilisez une huile minérale paraffinique également appelée huile blanche. Elle recouvre les formes hivernantes des parasites (œufs, larves, adultes) et obstrue leurs canaux respiratoires, empêchant ainsi les échanges gazeux et provoquant la mort par asphyxie. Il faut pulvériser le produit dilué avec de l’eau sur l’ensemble de l’arbre, en insistant dans les anfractuosités de l’écorce. On la trouve en jardinerie, on peut citer la marque Solabiol qui distribue un produit sous le nom de « Traitement d’hiver », à utiliser à la dose de 25 ml pour 1 litre d’eau. Je conseille de renouveler cette opération 2 à 3 fois pendant l’hiver si la météo le permet.
Au printemps, lors du débourrement des bourgeons, traitez avec cette huile blanche ou avec une huile de colza contenant du pyrèthre, insecticide naturel, que l’on trouve sous le nom de Spruzit de la marque Compo. Attention, ce produit est dangereux pour les abeilles, utilisez le sur des zones localisées hors période de floraison.
Plus tard pendant l’année, quand le feuillage est installé et qu’il est difficile d’observer les colonies de pucerons lanigères, nous pulvérisons un mélange de savon noir, d’alcool à brûler et d’eau. Voici la composition de ce cocktail : Pour 10 litres d’eau, ajoutez 1,5 litre d’alcool à brûler et 100 millilitres de savon noir. Pulvérisez sur les branches intérieures en insistant sur les colonies de pucerons. L’alcool à brûler dilué n’a aucun effet sur les feuilles. Ici aussi pas de remède miracle, il faut surveiller l’efficacité du traitement et renouveler si nécessaire.

Pour s’éviter toutes ces corvées de traitement et garder des arbres sains produisant de beaux fruits, nous pouvons nous aider des insectes auxiliaires comme la coccinelle et les syrphes qu’il faut favoriser dans nos jardins. Arrêtons les pesticides et semons des fleurs en mélange aux pieds des arbres pour sauvegarder la micro faune utile pour le jardinier.

Laurent Portuguez
Chef jardinier des jardins de Villandry

Les orangers

Les orangers

Villandry respecte la tradition des grands châteaux en accueillant au pied de sa tour médiévale 10 clémentiniers en bacs d’orangerie. La mode des agrumes date des XVème et XVIème siècles...

La Pyrale du buis

La Pyrale du buis

Nous étions prévenus depuis 2008 (première détection en Alsace par les services de la protection des végétaux), elle progresse, elle attaque, elle ravage les buis. La pyrale du buis (Cydalima ...

Les tilleuls du jardin de Villandry

Les tilleuls du jardin de Villandry

Tous les hivers nos 1016 tilleuls sont taillés, mobilisant 4 jardiniers pendant 8 semaines. Nous pratiquons une taille sur « tête de chat ». C’est une ancienne technique d’élagage qui permet de ...

Le puceron lanigère

Le puceron lanigère

Des colonies de pucerons lanigères envahissent nos arbres fruitiers. L’inquiétude est grande, car il est difficile de se débarrasser de cet envahisseur originaire d’Amérique du Nord qui fut ...

La charmille

La charmille

Nos jardins à la française sont constitués de végétaux taillés, formant une structure architecturée tout au long de l’année. Outre le buis et l’if, le charme a connu une vocation ornementale ...

La taille des rosiers

La taille des rosiers

Mars est la meilleur période pour effectuer la taille des rosiers, qu’ils soient arbustif, tiges ou grimpants. Les derniers grands gels sont passés, si les journées ont été relativement douces, ...

L’escargot petit gris

L’escargot petit gris

Avril : 25 000 salades plantées dans notre potager de Villandry Le principal ennemi : l’escargot petit gris.

La tavelure du pommier

La tavelure du pommier

Le printemps commence à peine, et déjà il faut se préoccuper des récoltes de la fin de l’été et de l’automne. Pour pouvoir se régaler de pommes ou de poires cueillies directement sur l’arbre, ...

Les choux de printemps… et la mouche du chou

Les choux de printemps… et la mouche du chou

Le chou est un légume qui a beaucoup de ravageurs ; en cette période de mai, où les températures commencent à être agréables, un ennemi invisible tourne déjà autour des plants. La mouche du ...

La tonte des gazons

La tonte des gazons

Des siècles d’histoire avec nos meilleurs ennemis anglais nous ont certainement permis de partager cette passion pour le carré vert devant nos propriétés. Afin que la tonte ne devienne pas une ...

La taille des ifs topiaires

La taille des ifs topiaires

A la création des jardins du Château de Villandry, Joachim Carvallo planta des ifs (taxus baccata) afin de les former en topiaire conformément à la tradition française. 162 ifs sont répartis dans ...

La maladie des taches noires

La maladie des taches noires

La maladie de la tâche noire est due à un champignon qui se nomme Marssonina rosae ; les symptômes apparaissent rapidement par des tâches noires, puis un jaunissement et enfin la chute prématurée ...