Le salon et le cabinet de travail

 

Le salon

Il se dégage du salon situé au rez-de-chaussée une atmosphère familiale et confortable que le visiteur appréciera tout au long de sa visite de l’intérieur du château.
Organisé autour du piano à queue sur lequel sont disposés des portraits de famille, le mobilier du XVIIIe siècle est recouvert d’une soie produite par une manufacture tourangelle encore en activité de nos jours.
Les boiseries au mur complètent le décor XVIIIe tout en assurant le confort thermique de la pièce.

Le cabinet de travail

Le cabinet de travail est lui sis dans le rez-de-chaussée du donjon. Dans cette pièce, Joachim Carvallo composait entre autre, les plans de culture du Potager. Derrière le bureau, une porte-fenêtre permet d’accéder directement au jardin d’Amour, conçu comme un salon de plein air.

Le mobilier est composé d’un ensemble de meubles : fauteuils, banquette, bureau de style Empire couverts de soie rouge et d’un guéridon.

Ce guéridon est une pièce remarquable à plusieurs titres qui a eu un destin particulier.
Il porte la signature de l’atelier d’ébénisterie « Jacob-Desmalter » auprès duquel la famille impériale se fournissait pour son mobilier. Le plateau est orné de 9 médaillons de biscuits réalisés par la célèbre Manufacture de Sèvres. Le médaillon central représente le dieu Apollon sur son char ; il est entouré de 8 médaillons figurant les Muses.
Il a été acheté par le Prince Jérôme Bonaparte, frère de Napoléon Ier, pour meubler Villandry. Sa présence dans le château est attestée tout au long du XIXe siècle. Sans doute revendu, il reparait dans une salle des ventes parisienne. C’est suite à une campagne de financement participatif qu’il retrouve Villandry en 2017.

En poursuivant votre navigation sur ce site sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus