Villandry à travers les siècles

Joachim Carvallo et Ann Coleman restaurent le château de Villandry

« Je me trouvais près de Lyon lorsque j’entendis parler de cette propriété. Je vins la visiter. Le château était tout en fenêtres, en balcons, en ouvertures à trompe-l’œil. (…) [Il] disparaissait au milieu d’une forêt d’arbres et de verdure (…) L’ensemble cependant me plut. Le prix ne me parut pas exagéré. L’acte de vente fut signé sur l’heure. » (1)
Joachim Carvallo et Ann Coleman, fiancés

Joachim Carvallo et Ann Coleman

Cette photo de famille est un portrait pris aux Etats-Unis du jeune couple nouvellement fiancé.

Villandry retrouve son état Renaissance

Lorsque Joachim Carvallo (1869-1936) et son épouse Ann Coleman découvrent Villandry, ils visitent un domaine dont il faut imaginer le lustre passé. Les lieux n’ont plus été entretenus comme il se devrait depuis près d’une dizaine d’années. Le château est menacé de démolition et le parc est à l’abandon.

Joachim Carvallo, originaire d’Espagne, est médecin et chercheur, marié à Ann Coleman, elle-même scientifique et riche héritière de grands sidérurgistes américains. Passionné de peinture, principalement espagnole, Joachim Carvallo constitue une importante collection pour laquelle il souhaite trouver un lieu de conservation. C’est initialement dans cette optique qu’il se rend à Villandry en 1906. Immédiatement, le couple est séduit par le charme désuet de l’ensemble. Pour la somme de 120.000 francs, l’affaire est immédiatement conclue.

Délaissant les laboratoires de la Faculté de Médecine de Paris où, disciple favori du professeur Charles Richet (prix Nobel 1913), il mène des recherches avancées sur la physiologie de la digestion, Joachim Carvallo consacre désormais toute son énergie et sa fortune à rendre à Villandry son état initial. Il écrit dans ses mémoires que « lorsqu’[il] fut en possession de ce domaine, [il] compris l’importance de l’œuvre qu’il y avait à entreprendre et la nécessité de suivre une méthode sérieuse pour mener à bien cette œuvre. » En effet, du fait des transformations architecturales opérées au XVIIIe siècle, le château Renaissance avait perdu de son caractère.

Saviez-vous que…

Joachim Carvallo est l’inventeur de la radiochronophotographie ? Depuis la fin du XIXe siècle, les scientifiques expérimentent diverses techniques pour capter les mouvements des organes du corps humain. Les nouvelles techniques dont la radiographie, la photographie et le cinéma ouvrent des perspectives. En les combinant les trois, c’est-à-dire en association la radiographie et les rayons X, Jaochim Carvallo, on a pu ainsi pour la première fois voir les différentes phases de la digestion des volatiles.

En parfait scientifique, il établit le plan suivant :

  1. Aménager l’aile droite et corps principal du château pour y habiter ;
  2. Restituer aux façades leur vrai caractère architectural ;
  3. Constituer dans l’aile gauche du château un musée d’art ancien et moderne ;
  4. Refaire le jardin Renaissance.

A l’issue d’un temps d’observation nécessaire à la compréhension de l’esprit de Villandry, les travaux débutent. Épaulé par une équipe de 100 maçons, Joachim Carvallo parvient à rendre aux façades leur beauté de la Renaissance.

« Après les premières transformations que je lui fis subir, l’effet fut surprenant. En moins d’une semaine, Villandry avait repris le caractère qu’il avait à la Renaissance. J’invitai les membres de la Société d’Archéologie de Touraine à venir se rendre compte du travail que j’avais fait. Ces messieurs qui étaient habitués à voir Villandry couvert de fausses fenêtres, ce qui lui donnait l’aspect monotone et triste d’une caserne, furent émerveillés ; ils n’en pouvaient croire leurs yeux et pensaient que, par l’effet d’un coup de baguette magique, j’avais reconstruit un nouveau château. »(2)

Joachim Carvallo
Travaux de restauration de la façade côté cour d'honneur
Travaux de restauration de la façade côté cour d'honneur
Visite de la société archéologique de Touraine
Visite de la société archéologique de Touraine
Façade du château côté jardins restaurée en 1910
Précédent
Suivant

Villandry connait ainsi une seconde renaissance.

Villandry, une histoire de famille

Joachim Carvallo voue le reste de sa vie à la restauration de Villandry. Après le château, il entreprend une transformation complète du parc paysager pour créer un écrin végétal qui soit en harmonie avec l’architecture minérale. Ses héritiers, François, Robert, et à présent, Henri Carvallo, perpétuent l’œuvre de leur aïeul et entretiennent avec la même passion le château et ses jardins ouverts au public depuis 1920, conservant ainsi l’aspect familial qui caractérise la demeure depuis sa construction en 1532.

(1) et (2) P. Le Noach, Histoire de Villandry et de son château, Tours, impr. Mariotton, 1949. Citations de Joachim Carvallo

Bibliographie