Conseils jardinage

La taille des ifs topiaires

 

A la création des jardins du Château de Villandry, Joachim Carvallo planta des ifs (taxus baccata) afin de les former en topiaire conformément à la tradition française. 162 ifs sont répartis dans les 3 jardins d’ornement situés sur la même terrasse : 72 dans le jardin d’amour et des croix, 63 pour le jardin de la musique et 27 dans le jardin des simples.

L’if se prête bien à la formation en topiaire, originaire de l’hémisphère nord, ce conifère à petites aiguilles persistantes supporte les tailles répétées. Sa résistance à la chaleur mais aussi à l’ombre fait de cet arbre une plante parfaite pour structurer tous les jardins. L’if a la particularité de repercer sur le vieux bois, il supporte donc sans problème des tailles sévères mais il ne repousse que très lentement. Il préfère les sols bien drainés, un excès d’humidité peu entraîner des pourritures au niveau des racines.

La forme originale des topiaires de Villandry provient certainement de l’influence espagnole du propriétaire, les ifs se composent d’1 cube, de 3 couronnes surmontées d’ 1 dôme. A la plantation le dôme était plus pointu, au fil du temps il s’est arrondi et forme une cloche en harmonie avec les éléments en dessous.

Nos ifs sont taillés 1 fois par an, à la main avec des cisailles, sans gabarit, de 20 minutes à 2 heures par arbre. Certains, qui sont d’origine, ont plus de 100 ans, les périodes d’abandon du jardin ont déformé certains sujets, c’est pourquoi nous avons quelques spécimens à 4 couronnes, deux autres possèdent 5 couronnes. Les 72 topiaires du jardin d’amour et des croix sont taillées au mois de juin, afin de répartir les travaux tout au long de l’année, les ifs du jardin de la musique et des simples sont taillés en septembre. Une seule taille par an implique de procéder avec méthodologie pour ne pas se tromper. Premièrement, nous effectuons une taille de dégrossis pour éliminer le plus de pousses d’if. Puis, souvent avec la cisaille à l’envers, nous tournons autour des couronnes afin de retrouver la coupe de l’année précédente. Pour finir par le dôme, c’est le point le plus délicat, les pousses sont plus vigoureuses, le bois plus dur, il faut tailler énergiquement le sommet afin de retrouver l’arrondi.

Une commande spéciale a été demandée à l’entreprise Pépinières Bruns en Allemagne en 1994. 60 Ifs devaient être produits selon la forme « Villandry » pour remplacer des sujets vieillissants. La commande se présentait ainsi, 25 ifs pour le 1er novembre 1996, 25 autres pour novembre 1997 et une marge de 10 arbres supplémentaires en remplacement. Avant d’être taillés, les ifs ont été sélectionnés en pépinière, possédant 1 seul tronc, étant parfaitement homogène et exempt de maladie ou de carence. Ils ont été taillés suivant le gabarit souhaité et ont été régulièrement transplantés.
Plusieurs maladies sont susceptibles de toucher les Taxus baccata. Le phytophthora – pourriture des racines- s’installe dans le sol et entraîne un dépérissement d’une partie de l’arbre, les branches sèchent les unes après les autres jusqu’à la mort de l’if. Un produit à base de Fosétyl-aluminium, nom commercial Aliette express (produit chimique non utilisé à Villandry) peut être utilisé en préventif mais a peu d’effet en curatif. En lutte biologique, seul le cuivre est autorisé ; il est à pulvériser en préventif en utilisant de l’hydroxyde ou de l’oxychlorure de cuivre. Il ne faut pas replanter d’if à proximité immédiate de la zone contaminée, et favoriser le drainage du sol en incorporant à la plantation des cailloux de plusieurs tailles.
Les acariens rouges peuvent en excès de population provoquer des dégâts sur le feuillage. Il faut alors pulvériser des huiles blanches ou de colza sur les zones attaquées.

Laurent Portuguez
Chef jardinier des jardins de Villandry