Conseils jardinage

Les orangers

Villandry respecte la tradition des grands châteaux en accueillant au pied de sa tour 10 clémentiniers en bacs d’orangerie. La mode des agrumes date des XVe et XVIe siècles, en acclimatant les végétaux exotiques, les grandes familles s’offrent le luxe de déguster de nouveaux goûts. Les jardiniers font des prouesses techniques pour récolter ces nouveaux fruits et les grands architectes construisent des Orangeries afin de conserver les plantes l’hiver. L’orangerie de Villandry est taillée dans la roche (la seule orangerie troglodytique), exposée plein sud, d’une surface de 380 m², un plafond de 5 mètres de hauteur et 3 grandes portes vitrées, permettent de garder une température idéale tout au long de la mauvaise saison.

Les dix clémentiniers présentés actuellement au Château de Villandry ont été reçus le 14 Juin 1996, livrés par les Pépinières Fourny qui se situent route de l’aéroport à Borgo en Corse. A leur arrivée les clémentiniers possédaient ces caractéristiques:

  • Age : 30/40 ans
  • Force du tronc : 50 / 70 cm de circonférence

Les bacs à oranger ont été remplacés depuis l’année 2007 régulièrement à raison de 1 à 2 par an compte tenu du coût d’investissement. On peut citer 2 entreprises créant des caisses à oranger, Les Jardins du Roi Soleil (fournisseur officiel du château de Versailles) et le mobilier Georges Mahot chez qui nous avons acheté nos derniers bacs. Pour l’entretien de ces caisses récentes nous faisons appel à notre menuisier local et à un peintre afin de renouveler les panneaux en chêne amovibles.

Pour conserver ces arbres dans des bacs il est nécessaire d’effectuer un rabotage des racines. Cette opération effectuée à la sortie de l’orangerie permet de réduire la motte sur 10 à 15 cm d’épaisseur et de favoriser l’apparition de nouvelles racines et radicelles d’où l’utilité des panneaux amovibles. Le phénomène des racines qui tournent en rond est ainsi évité. Chaque bac est raboté tous les 5 ans, mais pour ne pas fragiliser la plante, l’opération s’effectue sur 2 ans, 2 cotés de la caisse par année, d’où la nécessité de tenir un journal afin d’enregistrer les travaux. Après avoir remis le panneau en bois, nous remplissons avec un terreau de marque DCM (Proveen Bio) constitué à 50 % de tourbe noire, 30 % de tourbe blonde et 20 % de fibre de coco, ce terreau contient également de 40 Kg / m3 d’’argile et 4 Kg / m3 d’engrais organique Eco mix 4.

La fertilisation tout au long de l’année est très importante afin apporter les éléments nutritifs pour une bonne santé de l’oranger. Un programme d’apport d’engrais a été élaboré en n’utilisant que des engrais utilisables en agriculture biologique, il nous permet de récolter quelques kilos de clémentine de Corse en Hiver :

  • mars 7-3-12 eco-mix 2 300 grammes
  • avril 9-3-3 eco-mix1
  • juin 7-3-12 eco-mix1 Clémentinier
  • juillet 7-3-12 eco-mix2
  • octobre 7-3-12 eco-mix2
  • novembre 2-0-20 vivikali

Le suivi de l’arrosage doit être régulier et effectué qu’après la vérification à la main de la fraîcheur de la motte. L’hiver, il convient de maintenir une certaine humidité, l’observation des feuilles peut être un moyen de comprendre les besoins de l’arbre.

La mise en pot dans une nouvelle caisse nécessite quelques fournitures. Outre le terreau évoqué précédemment, le fond doit être tapissé d’une couche drainante de 10/15 cm de pouzzolane (roche volcanique légère). Un film géotextile perméable doit être disposé entre la terre et le drainage pour retenir les éléments nutritifs, à Versailles, les jardiniers utilisent des feuilles de platanes séchées.

Pour garder nos clémentiniers en bonne santé, nous devons surveiller les attaques de ravageurs tels les pucerons et les cochenilles. En hiver, nous traitons les arbres avec une huile de colza ou une huile blanche pour « étouffer » les formes hivernantes de ces parasites. Puis l’été, nous disposons dans chaque arbre des coccinelles qui s’occupent de réguler la population de pucerons. En ce qui concerne les cochenilles, nous introduisons un petit coléoptère appelé Cryptolaemus que nous nous procurons auprès de la société Biobest, spécialiste en lutte biologique. Pour éviter les maladies du feuillage, nous utilisons régulièrement des produits à base de cuivre associés à des fortifiants foliaires d’origine naturelle.

Enfin, toutes les conditions sont réunies pour que vos agrumes se plaisent en bacs, il reste la forme de l’arbre qui sera déterminée par une taille élégante des branches soit en forme de boule, soit en gobelet qui est la forme utilisée pour la production dans les vergers. D’une manière générale, il est fortement conseillé de dégager le centre de l’arbre pour permettre une bonne aération de la ramure.

Laurent Portuguez
Chef jardinier des jardins de Villandry

Les orangers

Les orangers

Villandry respecte la tradition des grands châteaux en accueillant au pied de sa tour médiévale 10 clémentiniers en bacs d’orangerie. La mode des agrumes date des XVème et XVIème siècles...

La Pyrale du buis

La Pyrale du buis

Nous étions prévenus depuis 2008 (première détection en Alsace par les services de la protection des végétaux), elle progresse, elle attaque, elle ravage les buis. La pyrale du buis (Cydalima ...

Les tilleuls du jardin de Villandry

Les tilleuls du jardin de Villandry

Tous les hivers nos 1016 tilleuls sont taillés, mobilisant 4 jardiniers pendant 8 semaines. Nous pratiquons une taille sur « tête de chat ». C’est une ancienne technique d’élagage qui permet de ...

Le puceron lanigère

Le puceron lanigère

Des colonies de pucerons lanigères envahissent nos arbres fruitiers. L’inquiétude est grande, car il est difficile de se débarrasser de cet envahisseur originaire d’Amérique du Nord qui fut ...

La charmille

La charmille

Nos jardins à la française sont constitués de végétaux taillés, formant une structure architecturée tout au long de l’année. Outre le buis et l’if, le charme a connu une vocation ornementale ...

La taille des rosiers

La taille des rosiers

Mars est la meilleur période pour effectuer la taille des rosiers, qu’ils soient arbustif, tiges ou grimpants. Les derniers grands gels sont passés, si les journées ont été relativement douces, ...

L’escargot petit gris

L’escargot petit gris

Avril : 25 000 salades plantées dans notre potager de Villandry Le principal ennemi : l’escargot petit gris.

La tavelure du pommier

La tavelure du pommier

Le printemps commence à peine, et déjà il faut se préoccuper des récoltes de la fin de l’été et de l’automne. Pour pouvoir se régaler de pommes ou de poires cueillies directement sur l’arbre, ...

Les choux de printemps… et la mouche du chou

Les choux de printemps… et la mouche du chou

Le chou est un légume qui a beaucoup de ravageurs ; en cette période de mai, où les températures commencent à être agréables, un ennemi invisible tourne déjà autour des plants. La mouche du ...

La tonte des gazons

La tonte des gazons

Des siècles d’histoire avec nos meilleurs ennemis anglais nous ont certainement permis de partager cette passion pour le carré vert devant nos propriétés. Afin que la tonte ne devienne pas une ...

La taille des ifs topiaires

La taille des ifs topiaires

A la création des jardins du Château de Villandry, Joachim Carvallo planta des ifs (taxus baccata) afin de les former en topiaire conformément à la tradition française. 162 ifs sont répartis dans ...

La maladie des taches noires

La maladie des taches noires

La maladie de la tâche noire est due à un champignon qui se nomme Marssonina rosae ; les symptômes apparaissent rapidement par des tâches noires, puis un jaunissement et enfin la chute prématurée ...