Les jardins pas à pas

Le jardin d’Ornement, premier salon

Situé sur l’unique terrasse qui communique directement avec le rez-de-chaussée du château, le jardin d’Ornement est conçu comme un salon de plein air dans le prolongement immédiat des salons la demeure. Ses motifs sont un flamboyant mariage entre les parterres français du XVIe siècle, l’âme andalouse et les jardins arabes. Par la présence d’un jardin évoquant l’esprit d’une Renaissance réinterprétée, le caractère renaissant de la façade du château est accentué.

Parterre de l'Amour, jardin d'Ornement premier salon, planté de bégonias rouges et blancs
Les motifs des parterres des Croix et de l'Amour sont réalisés avec des buis et des fleurs renouvelées à chaque saison.
On peut voir dans ce parterre les topiaires "Villandry".
Plus on monte dans les étages, mieux on peut admirer le dessin des parterres.
Les parterres de l'Amour et des Croix vus du ciel : l'Amour tendre, l'Amour passionné, l'Amour volage, l'Amour tragique ; la Croix de Malte, la Croix du Languedoc, la Croix du Pays Basque.
Précédent
Suivant

Sur la terrasse intermédiaire placée au même niveau que le château, ont été aménagés 3 jardins : le jardin d’Ornement premier salon, le jardin d’Ornement deuxième salon, le jardin des Simples. Joachim Carvallo les considère comme « un espace qui continue l’architecture du château » ; ce sont des pièces du château à part entière, au même titre que le salon, le bureau ou la salle à manger. Ainsi, chaque jardin de la terrasse intermédiaire est un salon de plein air auquel on peut accéder par la façade qui communique directement avec le jardin.

Le jardin d’Ornement, premier salon ou l’art de l’alliance des influences françaises et mudejar

Le jardin d’Ornement premier salon est l’un des jardins emblématiques de Villandry. C’est un parterre tout en longueur bordé des 3 axes principaux qui préexistaient avant l’achat de Villandry par Joachim Carvallo et avec lesquels le nouveau propriétaire a dû composer pour établir son plan. Pour transformer le parterre du XIXe siècle en un parterre qui s’harmonise avec le style Renaissance de l’architecture du château, Joachim Carvallo réussit la prouesse d’un astucieux mélange entre tradition française du XVIe siècle et le style dit « Mudejar », lui-même alliance des cultures andalouse et mauresque. Pour mener à bien son entreprise, il fait appel à Lozano, artiste peintre sévillan, assisté du peintre et paysagiste espagnol Javier de Winthuysen. Français d’adoption, Joachim Carvallo était attaché à ses racines hispaniques et il aimait l’idée que l’esprit espagnol puisse s’exprimer à Villandry, dans les jardins comme dans le château à travers son extraordinaire collection de peintures par exemple. Il disait que l’esprit espagnol est « toujours le même, réel et positif, aussi près de la nature et de la vie que l’art peut l’être, et malgré cela toujours noble et transcendant ».
Architecture, peinture, botanique, fontainerie, culture française, andalouse, mauresque, la conception des jardins d’Ornement rappelle que l’art des jardins est un art pluridisciplinaire et une rencontre d’influences stylistiques.
Vu du ciel, le décor végétal du jardin d’Ornement donne l’impression d’un éclatant tapis d’orient aux motifs raffinés organisés autour de 2 thèmes : l’amour et les croix.
A la belle saison, les agrumes en caisse sont sortis de l’Orangerie troglodytique qui longe le parterre. Leur présence parachève l’atmosphère méditerranéenne du lieu.

Le jardin d'Amour

Au plus près du château est le jardin d’Amour. Initialement, celui-ci était composé de 6 carrés comme le montre le projet d’intention de Joachim Carvallo qui a dû être saisi d’un remord a posteriori. On peut supposer qu’il a trouvé plus judicieux de prolonger la perspective qui peut ainsi traverser la passerelle reliant le premier et le deuxième salon d’Ornement. Ainsi 2 carrés ont été divisés en 2 et aujourd’hui seuls 4 carrés sont complets. Cette correction rétablit, volontairement ou non, la perspective tracée au XVIIIe siècle lorsque les jardins étaient « à la française » comme il plaisait alors au marquis de Castellane.

Chaque carré est un entrelac qui représente un type d’amour. Contrairement au Potager d’Ornement, les motifs sont composés de courbes brisées et non de lignes brisées.
L’« Amour tendre » est symbolisé par des cœurs séparés par les flammes de l’amour dans les angles du carré. Au centre des masques que l’on mettait sur les yeux au cours des bals et qui permettaient toutes sortes de conversations, des plus sérieuses aux plus légères.
L’« Amour passionné » toujours des cœurs mais, cette fois-ci, brisés par la passion. Les massifs de buis sont enchevêtrés et forment un labyrinthe car il y a là également une évocation de la danse et du tourbillon passionnel.
L’« Amour volage » : les quatre éventails dans les angles symbolisent la légèreté des sentiments. Entre ces éventails, figurent les cornes de l’amour trompé et au centre des lettres d’amour ou des billets doux que les amants échangent. La couleur dominante dans ce carré est le jaune, symbole de l’amour trompé.
Enfin, l’« Amour tragique » : les dessins représentent des lames de poignards et des glaives utilisés au cours des duels causés par les rivalités amoureuses. En été les fleurs sont rouges pour symboliser le sang répandu au cours de ces combats.

Le jardin des Croix

A gauche, au centre : un dessin facile à reconnaître la Croix de Malte. Derrière cette croix, à droite, celle du Languedoc et, à gauche, celle du Pays Basque. Enfin, très stylisées, des fleurs de lys le long de la douve.
Pour en avoir une belle vue d’ensemble, l’idéal est de monter jusqu’au belvédère, où le regard embrasse l’intégralité de ces jardins.

Composition botanique du jardin d’Ornement, premier salon

Les motifs des parterres sont réalisés grâce à des buis.
La mise en couleur change deux fois par an. Au printemps, la tulipe et le myosotis animent les entrelacs, remplacés à l’été par le bégonia.
Printemps : 2.800 bulbes de tulipes et 2.800 myosotis
Été : au total, plus de 22.000 semis de bégonia rouge, jaune et blanc
Ifs (topiaire)
Jasmin étoilé (Trachelospermum jasminoides)
Clémentiniers

Parterre de l'Amour, jardin d'Ornement premier salon, planté de tulipes au Printemps
Parterre de l'Amour, jardin d'Ornement premier salon, planté de bégonias rouges et blancs
Parterre de l'Amour, jardin d'Ornement premier salon, planté de bégonias rouges et blancs